Commentaire d’Éric Leclerc, à paraître prochainement sur le site Courir.org

«One inch at a time», voilà ce que martelait le personnage d’Al Pacino dans le film Any Given Sunday. Non, non, je ne me passe pas ce discours en boucle la veille d’un marathon. Il s’agit plutôt d’une vidéo qui a fait son apparition sur la page Facebook d’EDLC dans la soirée du 21 septembre. Je venais d’arriver de notre traditionnel souper de pâtes de la veille du marathon et je préparais mes choses pour le lendemain quand j’ai vu ce message s’afficher. Dire que j’étais étonné serait un euphémisme. Pas en raison du contenu, mais plutôt de l’auteur du message. Ali est un jeune très effacé dans le groupe et très peu actif sur notre page FB. Mais ce soir-là, le cerveau d’Ali devait bouillonner d’excitation et, grand amateur de sport, il a extériorisé ces émotions en partageant ce discours avec l’ensemble du groupe. C’était un signe que nous nous préparions à vivre une magnifique journée le lendemain.

Et la journée du 22 a plus que comblé nos attentes. Les 18 jeunes de la cohorte 2012-2013 ont tous franchi la ligne d’arrivée au parc Lafontaine. Ils ont tous dû aller puiser au plus profond d’eux-mêmes pour se rendre jusqu’au bout. Disons que les visages de nos champions étaient plutôt crispés vers le 35e km. Mais ils ont persévéré et ont tous retrouvé le sourire en entendant leur nom dans la dernière ligne droite du marathon. Franchir la ligne d’arrivée du marathon est un moment magique. Les émotions étaient intenses. C’était tout simplement beau à voir. Pour les mentors et les membres de l’organisation, c’est comme le jour de la paye.

Ce jour-là, 18 nouveaux récits de réussite se sont ajoutés au palmarès d’EDLC. Pour les amateurs de statistiques, le premier est arrivé en 4 h 4 min et le dernier, en 6 h 20 min, une performance exceptionnelle compte tenu que nous l’attendions en 7 h 30 min. Notre Ali a franchement été inspiré par coach Pacino : one inch at a time! Il faut aussi souligner la participation de cinq anciens. Ceux d’entre vous qui suivez l’aventure EDLC depuis le début serez heureux d’apprendre que Pablo a couru son 4e marathon avec nous cette année. Pour les quatre autres, le marathon 2013 est une histoire de famille. Carlos (2e cohorte) est revenu cette année pour accompagner son frère Roberto. Après avoir suivi l’expérience de Marc-Antoine (1re cohorte) et d’Olivier (3e cohorte), Donald s’est engagé dans EDLC cette année comme mentor et c’est en trio père-fils qu’ils ont couru le marathon en 2013. Et finalement, Keven (2e cohorte) a encouragé sa nièce Valérie toute l’année et l’a accompagnée jusqu’au bout en courant le marathon avec elle. Ces histoires de famille n’étaient sûrement pas prévues au départ d’EDLC, mais elles sont assurément des effets collatéraux du programme qui font plaisir à voir.

Nous tournons donc la page sur la 4e année d’EDLC et nous préparons déjà la prochaine. Le recrutement en collaboration avec les directions des écoles participantes est déjà commencé. Les premiers entraînements sont prévus dès le début novembre. Le recrutement des mentors est aussi commencé. Si l’expérience vous tente (c’est extraordinaire, croyez-moi!), visitez le site www.etudiantsdanslacourse.org ou composez le 438 321-1424.